d-la phrase du base

 

 

 

La phrase de base

A. Observation

Voici quatre phrases :

P1

À l’automne, les oies blanches font une halte à Montmagny.

P2

Les oies blanches ne passent pas l’hiver au Québec.

P3

L’oie, qui est un grand oiseau palmipède au plumage blanc ou gris, appartient aussi à une espèce domestiquée.

P4

Entendez-vous le voilier d’outardes qui survole la batture?

Laquelle est une phrase de base?

Seule la P1 est conforme au modèle de base.

Les autres ne le sont pas. Pourquoi? Ce sont des phrases qui ont subi une transformation.

La P2 est transformée à la forme négative.

La P3 est une phrase transformée, car elle est devenue complexe avec l’enchâssement d’une subordonnée relative (qui est un grand oiseau palmipède au plumage blanc ou gris).

La P4 est devenue une phrase de type interrogatif.

 

B. Définition

La phrase de base est un modèle abstrait dont la structure comprend les deux constituants obligatoires1, le GNs et le GV (dans cet ordre) auxquels peuvent s’ajouter un ou plusieurs constituants facultatifs et mobiles, les groupes compléments de phrase2.

Elle est également de base parce qu’elle n’a subi aucune transformation de type ou de forme. Elle est donc de type déclaratif et de formes positive, active, personnelle et neutre3.

C. Utilité

La phrase de base est l’outil par excellence de la grammaire syntaxique. Sa structure sert de référence pour analyser la grande majorité des phrases. C’est à partir de ce modèle théorique que l’enseignant pourra notamment apprendre aux élèves à analyser les constituants de la phrase grâce aux manipulations syntaxiques, à complexifier les phrases par transformation de type ou de forme, à enrichir leurs phrases, etc.

1Les constituants obligatoires du modèle de base

La phrase de base contient deux groupes obligatoires :

Le groupe du nom qui remplit la fonction du sujet (GNs).

et

Le groupe du verbe (GV) qui remplit la fonction de prédicat.

 

   GNs 

Les feuilles d’érable

 

           GV

se parent de couleurs lumineuses.

                      

Pourquoi ces deux constituants sont-ils obligatoires?

Réponse : Aucun groupe ne peut former une phrase à lui seul avec unité de sens.

Les feuilles d’érable. (Ce n’est pas une phrase.)

A mordu le facteur. (Ce n’est pas une phrase.)

Ils sont obligatoires parce qu’ils ne sont pas effaçables.

2La phrase de base est également composée d’un ou plusieurs constituants facultatifs et mobiles dont la fonction est d’être complément de phrase (GcP).

 

  

 GNs                         GV                                               GcP

Les feuilles d’érable se parent de couleurs lumineuses à chaque automne.

 

                                                                                                                  

 

Le groupe complément de phrase a les caractéristiques suivantes :

 

1. Il est effaçable.

Les feuilles d’érable se parent de couleurs lumineuses.

La phrase a encore du sens quand on l’enlève.

2. Il est déplaçable.

À chaque automne, les feuilles d’érable se parent de couleurs lumineuses.

La phrase a encore du sens quand on le déplace avant le GNs ou entre le GNs et le prédicat.

3La phrase de base est de type déclaratif et de formes positive, active, personnelle et neutre.

- type déclaratif : par opposition à une phrase de type interrogatif, impératif ou exclamatif :

Jacques, mon frère cadet, adore la randonnée en forêt. (type déclaratif)

Pourquoi, Jacques, mon frère cadet, adore-t-il la randonnée en forêt? (type interrogatif)

Comme Jacques adore la randonnée en forêt! (type exclamatif)

Va faire de la randonnée en forêt. (type impératif)

- forme positive : par opposition à la forme négative :

Jacques, mon frère cadet, adore la randonnée en forêt. (forme positive)

Jacques, mon frère cadet, ne déteste pas la randonnée en forêt. (forme négative)

- forme active : par opposition à la forme passive :

Jacques, mon frère cadet, adore la randonnée en forêt. (forme active)

La randonnée en forêt est une activité adorée par mon frère. (forme passive)

- forme personnelle : par opposition à la forme impersonnelle :

Jacques, mon frère cadet, adore la randonnée en forêt. (forme personnelle)

Il est important de faire de la randonnée en forêt. (forme impersonnelle)

- forme neutre : par opposition à la forme emphatique :

Jacques, mon frère cadet, adore la randonnée en forêt. (forme neutre)

Jacques adore ça la randonnée en forêt. (forme emphatique)

C’est Jacques, mon frère cadet, qui adore la randonnée en forêt. (forme emphatique)

Jacques, lui, adore la randonnée en forêt. (forme emphatique)

Des histoires de chats

Parmi les phrases suivantes, identifiez celles qui sont des phrases de base. Justifiez pourquoi les autres n’en sont pas.

Depuis une semaine, Maximine, une véritable chatte de ruelle, a complètement disparu.

Le fils de mon voisin, lui, l’aurait vue, hier matin.

Depuis toujours, ma chatte, friande de nourriture sèche, adore aussi les olives.

Le miaulement des chats Siamois n’est pas très agréable à l’oreille.

Quand Rébecca promène son Danois, ma chatte se cache sous la galerie.

Hier, en plein après-midi, le chaton trop aventureux a été mordu.

Je l’ai aussitôt amené chez le vétérinaire qui habite tout près.

Il est arrivé un accident à mon chat préféré.

Regarde ce magnifique chat angora qui dort au soleil.

Gripoil, grosse boule de poils, a été donné en cadeau par ma sœur.

 

 

 

 

Réponses :

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×